16
décembre
2021

La pomme de discorde, l’avez-vous déjà goûtée? 

Un petit bijou, à lire jusqu’au bout! 

« Je me querelle, tu te désaccordes, ils discutent, nous nous disputons, vous vous égratignez, ils/elles sèment la zizanie et récoltent la guerre. C’est comme une rupture d’harmonie, comme le serait le son qui émane d’un instrument brisé et ce noeud qui fait problème porte un nom: on l’appelle depuis très longtemps « la pomme de discorde », et elle a un goût amer.

Le nucléaire, les hauts salaires, le bœuf argentin ou les vaccins, l’éducation des enfants, l’élevage intensif, la montée des extrêmes droites ou les injustices, le définancement de la culture ou des soins de santé sont d’authentiques pommes de discorde c’est à dire des sujets qui fâchent et qui donnent des raisons de rentrer en conflit.

Lucas Cranach a représenté la scène en 1528 sur un panneau peint à l’huile, Raphael a pris le relais dans une œuvre perdue et Pierre Paul Rebens, lui aussi, a réalisé au moins six versions connues d’une série de tableaux regroupés sous le titre: « Le Jugement de Pâris ». D’un côté de la toile, trois déesses grecques, et de l’autre côté de la toile un héros de la guerre de Troie, Pâris, accompagné de son messager.

Pâris est le fils cadet du roi Priam, il tend son bras en direction des jeunes femmes en tenant dans la main une pomme d’or, objet de toutes les convoitises. Pour comprendre le sens de ce geste, il faut revenir quelques peu en arrière. Peu de temps avant cet épisode, avait eu à Olympe, un grand et beau mariage, une vrai fête réussie pour tout le monde. Pour tout le monde sauf pour Éris, déesse de la dispute, qui s’est invitée à la noce avec la ferme intention de semer la zizanie.

Éris saisit une pomme et comme on lèverait son verre afin d’y faire un vœu, elle y inscrit ceci: « Téi Kellestéi », ce qui signifie « à la plus belle ». Mais à qui cette pomme est-elle destinée? Qui donc est la plus belle?

Éris jette le fruit au milieu du banquet au hasard et s’ensuit une véritable pagaille: se précipitent les déesses de la beauté, de la sagesse, et du mariage, entre elles rivales, afin de s’en saisir, estimant chacune que ce titre lui revient.

La polémique enfle, petit règlement de compte, égratignures et autres vacheries sur fond de jalousie ne parviennent pas à calmer la hargne des jeunes femmes jusqu’à ce que Zeus envoie son messager chercher le plus beaux des hommes existant  sur terre pour résoudre cette affaire.

Subjuguées par la beauté de ce jeune berger troyen, les 3 déesses s’arrachent ses faveurs à coup de promesses. Athèna promet à Pâris de lui faire gagner toutes les guerres, Héra lui promet d’être riche et puissant, tandis qu’Aphrodite promet de lui donner pour compagne la plus belle des femmes du monde: Hélène à l’origine de la plus grande guerre mythique européenne, la guerre de Troie.

Éris porte bien son nom et accomplit parfaitement sa mission avec son arme secrète. En latin, Éris signifie « discordia » et la pomme d’Eris est lune des plus amers qu’il soit.

Et voilà comment en traversant le temps, les mots et les mythes nous rappellent à notre mémoire. La pomme de discorde nous rappelle qu’à travers le grec que nous parlons sans le savoir c’est le monde d’après que le passé nous donne à voir! 

Sublime!

Source: retranscription mot pour mot de l’émission Les Mythes de l’actu de Pascale Seys, Musiq3 – RTBF  // Tellement fan et tellement inspirant que je me suis permise cette retranscription écrite de la vidéo trouvée sur Facebook!

Source photo: Wikipédia, le Jugement de Pâris de Pierre Paul Rubens

Contact

Vous souhaitez en savoir plus, laissez moi un message et je vous rappellerai dans les 48h.

Vous êtes tentés, j’échangerai avec vous autour de vos souhaits.

    Copyright © 2022 / Tous droits réservés.